Le coup est une catastrophe pour notre patrie

Thant Tun

Thant Tun, Manchester, Royaume-Uni

Thant Tun est impliquée dans la lutte pour la démocratie au Myanmar depuis sa naissance. Elle a grandi dans l'enceinte de l'université de Rangoon, où sa mère était bibliothécaire, et a assisté à l'arrestation de nombreux étudiants lors du soulèvement d'U Thant en 1974. En 1988, elle a participé à la révolution étudiante "8888" et a été contrainte de quitter la Birmanie l'année suivante. Son défunt oncle était un militant politique et un journaliste qui a écrit un livre sur la démocratie fédérale. Il est mort à l'âge de 93 ans et a été arrêté à plusieurs reprises au cours de sa vie pour avoir défendu la démocratie.
Thant travaille comme infirmière clinicienne au sein du NHS mais consacre son temps libre à la lutte pour la démocratie au Myanmar. Elle a soutenu la Saffron Revolution en 2007 ; lors des récents troubles, sa filleule, Khin Nyein Thu, a été détenue arbitrairement à Yangon le 17 avril par les militaires, puis torturée. Il n'y a aucune nouvelle de sa libération.


Voici l'histoire de Thant:

« Nous avons d'abord appris l'arrestation illégale de ma filleule dans la soirée du 17 avril, après quoi les médias d'État dirigés par la junte militaire ont diffusé des photos d'elle et d'autres jeunes, montrant qu'ils avaient été battus sans pitié - elle avait des blessures au visage correspondant à des fractures, son visage n'était pas reconnaissable, ce qui a été très pénible pour la famille et les amis. 

Il faut que cela cesse. Je voudrais faire savoir à la communauté internationale que ces types de violations des droits humains et d'atrocités touchent de nombreuses personnes au Myanmar. Les personnes détenues arbitrairement n'ont pas accès à des médicaments ou à une assistance juridique.

La nouvelle du coup d'État organisé par l'armée du Myanmar le 1er février a été un choc énorme ; il était environ 22h45 heure GMT et un ami du Myanmar a envoyé un message - j'ai été choquée et attristée. Toutes les libertés pour lesquelles nous nous sommes battus, nos espoirs et nos rêves sont détruits.

Après trois décennies de lutte pour la démocratie, nous avions l'impression d'avoir enfin obtenu une certaine liberté sous le gouvernement civil - le pays s'est énormément développé et les jeunes sont beaucoup plus instruits qu'auparavant. Le coup d'État est une catastrophe pour notre mère-patrie.

Thant Tun protest

Notre famille a toujours défendu la voix du peuple et s'est opposée à la junte. J'ai donc commencé à travailler avec quelques amis pour plaider la cause du Myanmar. Nous avons écrit à nos députés et au ministre des affaires étrangères pour leur demander de condamner le coup d'État militaire et d'exiger la libération des prisonniers politiques ; nous avons demandé au gouvernement britannique d'imposer des sanctions ciblées aux entreprises appartenant aux militaires du Myanmar et à leurs associés.

Nous avons demandé au gouvernement britannique de créer une coalition mondiale de pays imposant des embargos sur les armes à destination du Myanmar. Nous lui avons également demandé de se rallier à la procédure de génocide engagée devant la Cour internationale de justice et de soutenir publiquement le renvoi de la situation du Myanmar devant la Cour internationale de justice.

Nous collectons également des fonds pour aider la population du Myanmar à se nourrir, à se loger et à se procurer des produits de base.

La communauté internationale doit agir rapidement pour mettre fin aux violations des droits humains et à la torture de civils innocents. »


Photo captions: Thant Tun; Thant Tun doing 3-finger ‘Hunger Games’ democracy salute for Myanmar (Copyright: Thant Tun.)

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS

Canaux numériques

Siège social
25  Owl Street, 6th Floor
Johannesbourg,
Afrique du Sud,
2092
Tél: +27 (0)11 833 5959
Fax: +27 (0)11 833 7997

Bureau pour l’onu: New-York
CIVICUS, c/o We Work
450 Lexington Ave
New-York
NY 10017
Etats-Unis

Bureau pour l’onu : Geneve
11 Avenue de la Paix
Genève
Suisse
CH-1202
Tél: +41.79.910.34.28