Des adolescents de mon âge abandonnent l'école pour protester

 Bawi Hnem SungBawi Hnem Sung, Texas, les états-unis d'Amérique

Bawi Hnem Sung, lycéenne de 17 ans, est également issue de la communauté Chin de Lewisville, au Texas, et fait partie du Chin Club du lycée de Lewisville. Sa famille a fui le Myanmar lorsqu'elle avait trois ans.


Voici son histoire :

« J'ai pu visiter le Myanmar à l'hiver 2019, et cela me brise littéralement le cœur que les rues dans lesquelles je me suis promenée soient maintenant le théâtre de coups de feu jour et nuit, que les gens que j'ai rencontrés se cachent ou se battent pour leur vie, et que la perspective de retourner embrasser les membres de ma famille soit à nouveau incertaine. 

J'ai le cœur brisé et je suis furieuse que les citoyens du Myanmar doivent à nouveau faire face à l'oppression des militaires. Pour être tout à fait honnête, ce coup d'État m'a vraiment ouvert les yeux sur l'oppression du peuple du Myanmar. C'est la première fois que j'assiste à une oppression militaire au Myanmar, et bien que j'aie entendu de nombreuses histoires de la part de mes proches et de mes amis, je n'ai jamais vraiment compris la colère et la situation de fracture qu’entretient le gouvernement du Myanmar dans son ensemble.

Lorsque je dis que j'ai le plus grand respect pour les manifestants du Myanmar, c'est un euphémisme. J'ai vu des vidéos et lu des articles sur la façon dont les parents envoient leurs enfants à l'école tous les matins, en pensant qu'ils ne franchiront peut-être plus jamais la porte de leur maison, sur les adolescents de mon âge qui abandonnent l'école afin de pouvoir protester pour leur avenir et leur liberté, et sur le simple fait de voir la société du Myanmar travailler ensemble. Cela me touche beaucoup et me laisse admirative de la résilience et de la force de ce peuple.

Le fait d'être dans un pays différent a certainement créé des barrières entre nous et les habitants du Myanmar, mais j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour essayer d'aider. Avec l'aide de mes professeurs et de mes amis activistes, nous avons réussi à collecter des dons pour les habitants de notre pays natal, nous avons montré notre soutien au peuple en participant à des manifestations et nous avons fait de notre mieux pour que le monde entende la voix du peuple du Myanmar. 

Bawi Hnem Sung protesting

Nous avons également organisé une journée d'appel à l'action à l'intention de nos sénateurs et représentants, et nous avons partagé ce qui se passe au Myanmar sur nos médias sociaux. Dans notre spectacle annuel du festival Chin, nous avons réalisé un volet consacré au Mouvement de désobéissance civile (MDC) dans l'espoir qu'il sensibilise davantage la communauté qui nous entoure. Le Chin Club de la Lewisville High School a également réussi à récolter plus de 1 000 dollars.

L'armée s'est présentée au monde sous un faux jour en coupant les lignes Internet, en séquestrant des personnalités célèbres qui détestent l'armée et en réduisant au silence les voix de la population du Myanmar. Il est clair qu'elle ne veut pas que ses actes malveillants soient montrés et diffusés sur Internet. C’est pourquoi la communauté internationale peut aider en montrant ce qui se passe.

Des personnes d'origine birmane ont manifesté dans de nombreux pays du monde entier, notamment en Corée du Sud, en Australie, au Canada et dans bien d'autres pays encore. Cela signifie beaucoup pour nous de voir un grand nombre de nos frères et sœurs de différentes ethnies se joindre à notre protestation contre le coup d'État militaire.

Je comprends maintenant à quel point le peuple du Myanmar a besoin de reconnaissance internationale et d'aide - il a besoin que sa voix soit entendue. Cela fait plus de 70 ans que ce peuple attend que le monde l'écoute, et je veux m'assurer que cette attente ne se prolonge pas.»


Légendes: Bawi Hnem Sung; Bawi Sung manifestant à Dallas, Texas. (Copyright : Bawi Hnem Sung)

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS

Canaux numériques

Siège social
25  Owl Street, 6th Floor
Johannesbourg,
Afrique du Sud,
2092
Tél: +27 (0)11 833 5959
Fax: +27 (0)11 833 7997

Bureau pour l’onu: New-York
CIVICUS, c/o We Work
450 Lexington Ave
New-York
NY 10017
Etats-Unis

Bureau pour l’onu : Geneve
11 Avenue de la Paix
Genève
Suisse
CH-1202
Tél: +41.79.910.34.28